Jeedom, la box domotique open source

Jeedom, la box domotique open source
3 (59.55%) 44 votes

La domotique envahit peu à peu nos habitations. Dorénavant, nous pouvons contrôler notre environnement proche d’un seul clic ou d’une seule pression. Mieux, nos objets interconnectés et centralisés au sein d’une box domotique peuvent interagir entre eux sans même que nous ayons à intervenir. Le confort absolu. Le lâcher-prise complet et la sécurité que chaque tâche sera bien effectuée, automatiquement.

Pourquoi une box domotique ?

Car la domotique, c’est avant tout ça. Pourvoir se reposer pour les tâches quotidiennes répétitives et demandant néanmoins de l’énergie et/ou de l’attention. Le principe même de la box domotique, c’est qu’elle est en mesure de centraliser tous les objets connectés, afin que vous puissiez tout contrôler d’un seul tenant. Mieux encore, en écrivant vos propres scénarii (quand je pars au travail, dès que je ferme la porte, la lumière s’éteint partout, les volets s’ouvrent, le lave-linge se met en route et le chauffage diminue, par exemple), dès qu’un des objets centralisés recevra un signal, il le transmettra, entraînant ainsi la mise en route des autres services.

Voilà à quoi sert une box dans la domotique. Venons en maintenant à Jeedom. Cette box domotique possède une particularité ; elle est open source. C’est-à-dire que son fonctionnement n’est pas soumis à un brevet. Tout le monde peut donc y aller de son idée et de son amélioration ou de ses plug-ins. Et ça, en matière d’adaptabilité, difficile de trouver mieux. Mieux encore, la Jeedom est Française et les notices d’installation et d’utilisation sont donc écrites spécialement pour nous, Français. Tout de suite, c’est plus compréhensible.

La souplesse logicielle malgré l’austérité de l’affichage.

Jeedom
Et heureusement, car si l’on doit trouver un défaut à la Jeedom, c’est sans doute l’austérité de son interface. Mais dès que vous avez compris le principe, vous êtes dedans. C’est souple, et efficace. D’autant qu’en terme d’installation, il n’y a rien de plus simple. Il suffit de brancher, et la box domotique Jeedom apparaît sur son adresse IP dédiée. Pour ceux qui ne la trouveraient pas, vous avez à disposition l’outil Jeedom Finder, que vous pouvez activer.

Sitôt connecté, l’écran d’accueil vous propose les différents onglets ; certains relatifs aux domaines prédéfinis (chauffage, lumière, sécurité, multimédia, énergie…), d’autres plus hauts reprenant un historique, permettant d’afficher des courbes de températures par exemple, ou de rechercher et d’installer des plugins. Si vous cliquez sur l’onglet « Général », vous trouverez alors vraiment de quoi vous amuser. Ici, vous créez différents comptes utilisateurs, vous gérez vos sauvegardes passées, que vous stocké en local ou sur les serveurs de Jeedom, vous modifier la configuration de la box selon vos besoins, et pus vous créez vos objets…

Attention, le terme objet désigne ici une pièce par exemple, dans laquelle il est possible de créer une sous pièce, reliée à la première. Ce qui signifie que vous pouvez décider d’agir sur une chambre seule sans toucher aux autres, mais si vous effectuez une commande sur l’objet chambreS, qui comprend les sous-objets « chambre », toutes se plieront à cet ordre. Exactement comme une arborescence informatique en somme… Vous pouvez donc ainsi configurer chaque pièce de la maison indépendamment tout en rédigeant des scénarii les reliant toutes les unes avec ou les unes après les autres. Les possibilités sont sans limites.

Un outil vite indispensable.

Jeedom
Et comme les plugins existants sont déjà extrêmement nombreux et variés, vous pouvez évoluer et faire évoluer votre environnement en permanence. A chaque nouvel objet, une fonction, une utilité et une place dans le scénar. Vous le constaterez, certains plugins sont gratuits, d’autres sont payants. De plus, l’équipe qui travaille sur la box Jeedom est en activité perpétuelle. Des nouveautés tombent très régulièrement. Ensuite, les commandes et l’évolution de votre box Jeedom dépend de vous et de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Rajoutez un plugin de commande vocale et actionnez tout vos appareils au son de votre voix. Par exemple, il vous suffit de dire à voix haute ; « je pars au travail » ou « je vais travailler » pour que la box enclenche le scénario effleuré plus haut. Pour chaque élément que vous ajouterez dans votre liste d’appareils gérés par votre box, vous aurez la possibilité d’affiner tous les paramètres de manière assez pointue. Dès lors, votre maison vous obéit à la voix, ou au doigt et à l’œil si vous préférez.

Pour finir dans la liste non exhaustive de ses avantages, son développement open source en fait un produit non seulement de haute qualité et grande souplesse, mais également un produit abordable financièrement. La Jeedom Smart est vendue à 235 €. Très loin en dessous de la concurrence de même niveau. En conclusion, il serait dommage de passer à côté d’un outil aussi intéressant, surtout si vous aimez la liberté et la souplesse qu’offre cette box. Son seul défaut, c’est son interface, pas facile facile d’accès. Mais passé le premier abord, je vous garantis que vous allez vous amuser.

Vous aimerez également :

Damien

Damien Hernandez

Découverte de la programmation informatique à l'âge de 6 ans, assemblage de ses premiers ordinateurs à 13 ans, premier site internet en 1998. Le monde de l'informatique et le web ont toujours fait partie de Damien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *