Multimédia

Si le terme Multimédia est aujourd’hui couramment utilisé, qui sait qu’il est né il y a soixante ans environ ? De fait, et alors que l’informatique n’existait pas encore sous la forme connue aujourd’hui, à quoi pouvait donc bien correspondre le « multimédia de l’époque » ? Et à quoi se réfère le terme aujourd’hui ? Est-il limité à l’entourage informatique ? Ou bien embrasse-t-il d’autres horizons ? Faisons un point sur le multimédia.Lire la suite

Actualité Multimédia

Les jeux vidéo vintage reviennent sur le devant de la scène

Les jeux vidéo vintage reviennent sur le devant de la scène

Aujourd’hui, les éditeurs de jeux vidéo ont eu l’occasion de développer des opus révolutionnaires, mais les joueurs semblent renouer avec les versions d’antan.

Netflix

Netflix, qu’est ce que c’est ?

Netflix, Netflix… Tout le monde en parle, tout le monde en voit la publicité partout. Mais combien savent ce que représente réellement ce service ? À quoi

Neteflix socks

Netflix Socks arrêtent vos séries quand vous dormez

Netflix vient de créer des chaussettes connectées qui, reliées à votre télévision, envoient un signal lorsque vous vous endormez. Faites dodo

Kipstr, le bracelet connecté compagnon pour la télé

Quand je vous dis qu’il est possible de connecté n’importe quel objet et qu’il est possible de trouver un objet connecté pour chaque

Télévision

Définition du terme multimédia

Multimédia
Pour être clair, le mot multimédia est l’association des mots « multi », qui signifie « plusieurs » et « média », tenant son origine du mot latin « medius », se rapportant à un objet jouant le rôle d’intermédiaire. Le media est au milieu ou se définit comme un moyen d’atteindre une tierce personne. En ce sens, la télévision et tous les organes de presse sont bien des médias, puisqu’ils permettent à certaines personnes de faire passer leur message à d’autres personnes. Et il en va de même pour tous les appareils nous permettant de lire, d’écouter ou de voir.

Au départ, le terme multimédia est utilisé en France par le mouvement surréaliste. Il définit une ouvre d’art ou une performance artistique pluri disciplinaire. Une ouvre complète associant théâtre, peinture, musique, chant, etc, est donc une œuvre multimédia. Mais les surréalistes Français ne sont pas les seuls à porter leur réflexion sur les futurs médias. Le mouvement Bauhaus et le Democratic Surround de Fred Turner tentent également de conceptualiser la chose. Même George Orwell, au commencement de son très célèbre 1984, se pose de nombreuses questions quant à l’usage que feraient nos sociétés modernes des médias naissant en 1949. (On rappelle que le transistor est né en 1947 et qu’il a fortement contribué au développement informatique)

Bref historique du multimédia

Mais la toute première fois qu’il est fait occurrence du terme multimédia, c’est en 1966, par le biais de Bob Goldstein. Et le terme sera repris en France 1é ans plus tard, par François Billetdoux (ça ne s’invente pas…), célèbre auteur dramatique, romancier, promoteur du nouveau théâtre et cofondateur de la SCAM (Société civile des auteurs multimédia), permettant aux auteurs de se battre pour leurs droits d’auteurs.

On note aussi que dès le début des années 1970, une équipe de chercheurs français organisée en SCOP (Société Coopérative) a créé le Ceriam (Centre d'études et de réalisations informatiques, audiovisuels et multimédia) pour réfléchir sur les systèmes d’information et sur la communication. Dans les faits, le mot multimédia a subi petit à petit le même sort que le mot informatique. Il est utilisé à toutes les sauces pour définir aussi bien l’aspect marketing que le côté technique et technologique de la chose.

En effet, les nouveaux logiciels présents sur CD-Rom ont révolutionné l’utilisation de l’outil informatique, mais pour autant, ces logiciels existaient déjà bien avant, sur disquettes. Et pourtant, on ne parlait pas alors de multimédia. Au milieu des années 1990, différents secteurs d’activité s’emparent du mot et le déclinent à tout va. Informatique, audiovisuel, télécommunication et électronique grand public entrevoient déjà l’immense marché qui s’ouvre devant eux. L’envahissement des rayons par le multimédia commence là. Après, il n’y avait plus qu’à attendre les progrès techniques. Et ce sont les nouveaux formats de compression, vidéo et audio, ainsi que les progrès technologiques des microprocesseurs qui déclencheront la déferlante à l’orée des années 2000.

Le multimédia tel qu’on l’entend aujourd’hui

Le sens du mot a dérivé jusqu’à englober dans son acception tout objet ou application permettant de travailler ou de jouer sur un média spécifique. Ainsi, les rayons multimédia des grandes surfaces ou des magasins spécialisés proposent aussi bien des gants tactiles ou des lunettes 3D que des logiciels, des films ou du son. On devrait faire la distinction entre le multimédia à proprement parler, celui que l’informatique réduit à de l’image et à du son, et l’extension d’un média, comme peuvent l’être des lunettes 3D. En effet, ces dernières ne proposent pas d’affichage toutes seules. Elles ont besoin d’être connectées à un terminal pour afficher des images. Elles ne sont donc pas un média au sens littéral du terme.

En définitive, si l’on vous demande ce qu’est le multimédia aujourd’hui, vous pourrez répondre qu’il s’agit simplement du digital content. Autrement dit et en Français, de tout le contenu numérique, quel qu’il soit. Si l’on veut être puriste, on peut donc séparer le contenant (ordinateur, tablette, smartphone, …) du contenu (l’information, au sens des données transmises, affichées).

Les applications dites multimédia

Parmi les applications multimédia, vous trouverez les dessins animés, le développement web, la conception assistée par ordinateur (CAO), le graphisme, la PAO, les jeux vidéo, la musique (le fameux son MIDI), la visioconférence, le montage assisté par ordinateur, et même l’apprentissage via ordinateur et internet, grâce à l’e-Learning.

Les métiers touchés par cette évolution de la transmission de l’information sont donc de plus en plus nombreux ; journalisme, direction artistique, graphisme, conception web, animation, montage vidéo, infographie, développement de logiciel, administration de bases de données… Sans compter que dorénavant, de nombreux apprentissage s’opèrent dans un environnement multimédia, c'est-à-dire qui comptent dans leur apprentissage au moins deux des éléments suivants ; texte, son, image fixe, image animée, et toujours sous forme numérique.

L’avènement du multimédia, déjà imaginé par les surréalistes au début du siècle dernier a corroboré avec les progrès techniques et technologiques. Désormais, les ordinateurs ont tous une capacité suffisante pour permettre la lecture d’un fichier multimédia en bonne qualité. La progression et la diffusion des contenus multimédias doit énormément aux contenants, dotés de capacités toujours plus importantes. Informatique et multimédia sont donc aujourd’hui étroitement liés, même si cela n’a pas toujours été le cas.