Ivee, l’assistant qui vous connecte à tout

Ivee, l’assistant qui vous connecte à tout
Rate this post

La mode des objets connectés poursuit son envahissement de notre quotidien. Là un bracelet. Ici un vêtement, plus loin une cafetière ou son éclairage domestique… Tout (ou presque…) aujourd’hui est connecté. Faites l’expérience et regardez autour de vous. De chez vous à votre lieu de travail, de votre réveil à votre PC, en passant par votre voiture, nous sommes connectés en permanence.

Pour autant, gérer cette multitude d’objets connectés peut s’avérer compliqué, et confiner très vite au « joyeux bordel ». Heureusement, Ivee est né. Ivee, c’est un assistant personnel qui centralise tous vos appareils et autres objets connectés. Vous n’avez plus qu’un seul interlocuteur, capable de tout faire chez vous et de répondre à toutes vos interrogations.

L’intelligence faite objet

Ivee
Ivee est une sorte de plot de 13 cm de haut pour 8 cm de large. Il pèse 500 grammes et se pose n’importe où dans la maison pourvu qu’il puisse être relié à une prise secteur. A l’allumage, un cercle LED bleu vous fera comprendre qu’il est prêt à recevoir votre demande. Ivee fonctionne à la commande vocale, et demande donc à ce que vous le paramétriez. Mais ce paramétrage se fera au fur et à mesure de son utilisation. Ivee est capable de coupler certaines fonctions, si vous lui apprenez.

Par exemple, lorsque vous lui commanderez un film, il allumera votre téléviseur, vous installera dans l’ambiance de votre choix (vive les éclairages LED !), vous fera débuter votre film, et plus encore selon vos habitudes et vos désirs. Vous n’aurez plus besoin de courir derrière la télécommande, et d’aller switcher les boutons de lumière de votre salon. Tous vos appareils connectés peuvent donc se relier sur Ivee. Tant que vous ne l’utilisez pas, il dort. Dès que vous prononcer la phrase magique : « Ok Ivee », il se réveille et obéit à vos requêtes.

Bien plus qu’un simple assistant

Ivee
Bien sûr, il vous faudra vérifier que les objets déjà présents chez vous soient compatibles avec Ivee. Mais il est capable de dialoguer avec les thermostats de la marque Nest, avec les ampoules siglées Hue et avec de nombreuses marques de domotique, et biens d’autres objets encore. Et gageons qu’au fur et à mesure de son emprise sur les foyers dans le monde, d’autres marques viendront se greffer à cette liste déjà imposante.

Mais plus qu’un centralisateur d’objets connectés, Ivee est également un assistant hors pair. Doté d’une synthèse vocale (pour l’instant seulement féminine…), il peut répondre directement à vos questions. A l’instar de SIRI, vous pouvez presque engager la conversation avec Ivee. Vous voulez connaître le temps qu’il fait sur le lieu de vos vacances avant de finir vos valises ? Pas de problème : « OK Ivee. Quel temps fait-il à Djerba ? » Vous souhaitez savoir quel est l’état du trafic avant de prendre la route ? « OK Ivee. Comment est le trafic jusqu’au travail ? » Mieux, vous avez une question précise sur un sujet ? Demandez à Ivee. Il ira rechercher directement dans la base de données Wikipedia, et vous délivrera la réponse.

Ivee, c’est vraiment complet… Et discret

Ivee
Envie de musique ? Il se connecte à Spotify. Besoin d’un taxi ? Il appelle Über. Besoin d’aide ? Ivee est là. La seule chose que vous ayez à faire est de bien suivre la notice d’instruction, pour parvenir à le paramétrer comme vous l’entendez. Une fois relié au WiFi chez vous, vous n’aurez plus qu’à installer l’appli, disponible sur Android comme sur iOS. Vous vous en doutez certainement, Ivee a fait l’objet d’une campagne sur une plateforme de financement participatif, Indiegogo. Et, comme vous vous en doutez, la campagne fut un succès total. Après avoir dépassé les 120 % de financement acquis, Ivee a fait son entrée sur le marché au mois de juin dernier. Il est commercialisé autour de 200 $. Et les concepteurs ont promis d’intégrer rapidement une voix masculine. Ainsi, il sera possible à chacun de choisir un assistant personnel ou une assistante personnelle.

Damien Hernandez

Découverte de la programmation informatique à l’âge de 6 ans, assemblage de ses premiers ordinateurs à 13 ans, premier site internet en 1998. Le monde de l’informatique et le web ont toujours fait partie de Damien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *