Quelles sont les applications des objets connectés ?

Quelles sont les applications des objets connectés ?
Rate this post

Depuis plusieurs années, les objets connectés envahissent nos vies. Il emble que nous vivions actuellement une révolution technologique équivalente à celle qui a vu les téléphones portables accélérer considérablement notre quotidien. Le but est toujours le même ; simplifier l’utilisation, assister l’humain au maximum pour nous permettre de faire le moins d’effort possible. Avec le portable, nous sommes devenus joignables n’importe où et n’importe quand. Avec les objets connectés, de nouvelles perspectives s’ouvrent, dans tout un tas de domaines.

La santé et le bien-être, premières niches des objets connectés

sante bien être objet connecté
Parmi les objets connectés que l’on voit le plus, tous ceux liés à notre santé. Prise de tension automatique, analyse des masses graisseuses, reporting et analyse en temps réel du rythme cardiaque, qualité de la respiration… Les raisons qui peuvent nous pousser à investir dans un objet connecté santé sont nombreuses. Et les outils très variés. De la simple montre bracelet à la brosse à dent, en passant par le scanner de calorie dans nos assiettes, il nous est possible d’obtenir toutes les informations disponibles dans l’instant. Il est vrai que dans une société en accélération exponentielle, la valeur ajoutée la plus demandée est toujours liée à la vitesse d’obtention de l’information.

Dans l’absolu, on peut tout à fait imaginer dans un futur proche que vous puissiez vous-même procéder aux analyses de base, de votre sang ou de votre urine, via une pipette connectée. Les résultats seront transmis directement à votre médecin (voire à un robot-médecin, qui sait ?) et son ordonnance suivra automatiquement chez votre pharmacien, lequel se chargera de la livraison immédiate des médicaments prescrits. A vous e voir si vous trouvez cela rassurant ou plutôt flippant. Mais pour l’instant, pas de panique, les objets connectés mesurent avant tout nos capacités, notamment en plein effort. De fait, les sportifs sont sans doute les plus heureux de ces nouveaux gadgets ; nombre de foulée, rythme cardiaque, calories brûlées… Les capteurs divers et variés s’accumulent au sein de nos montres, colliers et autres objets connectés. Les résultats et analyses sont immédiats. Et permettent donc une très grande réactivité des sportifs quant à l’établissement de leurs programmes respectifs.

La domotique, le paradis des objets connectés

Domotique et objets connectés
La domotique est le deuxième grand progrès technologique permis par les objets connectés. Contrôlez vos caméras de surveillance depuis votre smartphone. Coupez l’électricité ou le gaz depuis chez vous. Fermez vos volets automatiquement. Préparez le café alors que vous êtes encore au lit. Laissez votre frigo commander vos courses de façon autonome. Et cela ne s’arrête pas là. Désormais, grâce aux nouvelles générations d’ampoules LED, il vus est possible de changer l’ambiance de votre salon avec un seul doigt sur votre smartphone. Ou mieux encore, d’arroser vos plantes automatiquement, ou de nourrir vos animaux à heure fixe, sans même que vous soyez présents.

Dans les faits, les objets connectés nous permettent donc de nous détacher des tâches quotidiennes répétitives, afin que de nous laisser plus de temps à consacrer à nos proches, à notre travail ou à nos loisirs. Dans le principe, c’est donc plutôt positif. Mais attention tout de même à conserver un certain savoir-faire manuel. Sans quoi, un jour de panne pourrait se révéler être un jour cauchemardesque. Quoiqu’il en soit, pour vous aider dans vos tâches quotidiennes, de nombreux centralisateurs de commandes existent, dont la plupart fonctionnent en open source. Et vous pouvez même contrôler vos appareils connectés depuis un Raspberry Pi. Quant aux outils du jardin, pas de souci non plus. Les tondeuses sont pilotables à distance et le FarmBot arrive sur le marché. De quoi ravir les enthousiastes du potager, personnel, comme professionnel.

les autres domaines des objets connectés

Objets connectés TV
Après la maison connectée, les algorithmes permettent également de relier tous types d’objets, y compris jusqu’aux soutiens-gorges. Les vêtements n’échappent donc pas à la mode… Les bijoux non plus. Tout devient traçable et tout est en mesure de délivrer des informations sur notre état du moment. Dans un autre registre, les télés connectées peuvent même nous permettre d’éviter de payer les abonnements TV de nos très chers fournisseurs d’accès. En optant pour une télévision directement reliée à internet associée à un logiciel tel que Molotov TV, plus besoin de l’offre TV par adsl, et près de 15 à 20 € d’économies tous les mois sur les abonnements internet.

Reste que les objets connectés posent un véritable problème de sécurité. Il est en effet très difficile de contrôler toutes les informations répertoriées dans les objets connectés. Et de nombreuses failles de sécurité ont été dévoilées par les hackers, toujours soucieux de la préservation de notre intimité. C’est donc à vous de voir quelles sont les informations que vous décidez de donner à vos objets connectés. Car c’est bien de votre intimité qu’il s’agit. Mais malgré tout, dans le cadre d’une utilisation classique et non excessive, les objets connectés possèdent bien plus d’avantages que d’inconvénients. Ils améliorent notre confort et sont rassurants quant à notre santé.

Le monde qui se profile devient de plus en plus connecté à mesure que les objets et robots s’emparent des tâches ingrates, voire délicates. C’est un fait bien plus qu’une prédiction. Au fur et à mesure des essais et des réussites, l’objet connecté prend toujours plus de place. Dans un futur très proche, il se peut même qu’un t-shirt non connecté coûte plus cher à l’achat qu’un t-shirt connecté. Tout est question de marché. Et le marché pousse dans ce sens. Il est donc temps de nous habituer à ces merveilles de technique et de technologie qui feront de nos moments de pause des moments bien moins stressants et surtout bine plus longs…

Vous aimerez également :

Damien

Damien Hernandez

Découverte de la programmation informatique à l'âge de 6 ans, assemblage de ses premiers ordinateurs à 13 ans, premier site internet en 1998. Le monde de l'informatique et le web ont toujours fait partie de Damien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *