Test de la montre GPS Garmin Instinct : tous les sports au poignet

Vous cherchez une montre pour vous accompagner dans vos exploits sportifs du quotidien ? La Garmin Instinct est peut-être le bracelet outdoor que vous attendiez : derrière son écran, elle cache en effet un redoutable arsenal de fonctions dédiées à la mesure de l’activité sportive. Bienvenue sur le test de la montre GPS Garmin Instinct !

Historiquement, on connait surtout Garmin comme un fabricant de GPS, mais la marque a su embrasser depuis déjà quelques années la tendance du « quantified self », qui veut que l’on mesure son activité physique pour gagner en motivation et apprendre à se dépasser. Garmin dispose déjà de nombreuses montres GPS à son catalogue, avec des modèles très accessibles et des variantes très haut de gamme. Il manquait à la marque un modèle performant mais positionné à un tarif agressif : le trou est désormais comblé grâce au lancement de la Garmin Instinct, une montre GPS dont le prix public se situe aux alentours de 300 euros. Alors, qu’obtient-on pour ce prix ?

Un look de baroudeuse

Impossible de se tromper quand on la voit : la Garmin Instinct est une montre faite pour le sport, dont le design rappellera peut être les montres durcies de Casio aux amateurs. Certifié par une norme militaire américaine, le bracelet étanche à 100 mètres est constitué d’un plastique polymère ultra résistant dont les bords remontent haut au-dessus de l’écran afin de le protéger des chocs. Le tour de la montre est marqué par cinq boutons de contrôle qui servent à activer le rétroéclairage et naviguer dans les menus. Chaque bouton est identifié par une inscription bien lisible, dont la signification n’est pas toujours en accord avec l’action du bouton, mais elle a le mérite de servir de repère.

Sous le boîtier, on remarque un connecteur de recharge propriétaire (on doit donc enlever la montre pour la charger), qui permet de relier la montre en USB à un ordinateur. On voit aussi le capteur dédié à la mesure du pouls : la lumière des trois petites LED vertes permet de mesurer le passage du sang sous la peau et ainsi de connaître la fréquence cardiaque. On peut ainsi afficher son pouls et la courbe de son évolution dans le temps à l’écran de la montre, soit pendant une activité sportive, soit au fil de la journée.

Un écran très lisible

L’écran n’est pas couleur : il propose un affichage par nuances de gris dont le rendu s’adapte à la lumière ambiante sans qu’on sache trop comment. Le résultat est efficace, avec un cadran lisible en toutes circonstances. Au passage, le rétroéclairage s’active automatiquement quand on lève le poignet pour regarder l’heure : pratique pour une séance de course à pied en pleine nuit !

L’Instinct est une montre connectée dans le sens où elle est capable de communiquer avec un téléphone en Bluetooth. Cette liaison lui permet de recevoir des informations comme la météo du jour, l’éphéméride et les notifications envoyées par le système mobile (iOS ou Android). En revanche, il n’est pas possible d’installer des applications, des cadrans complexes ou des widgets : on reste en présence d’une montre conçue avant tout pour le sport.

L’écran se compose de plusieurs zones d’affichage sur lesquelles on va pouvoir paramétrer les infos de son choix. C’est valable pour l’écran d’accueil standard, celui qui sert au quotidien, comme pour les activités sportives, pour lesquelles on va pouvoir paramétrer avec précision les données que l’on souhaite retrouver sur le cadran.

GPS, Galileo, Glonass et altimètre barométrique

Côté sport, difficile de ne pas y trouver son compte. L’Instinct propose l’intégralité des fonctions qu’on est en droit d’attendre sur une montre sportive à l’exception d’une cartographie embarquée (réservée à la gamme Fenix chez Garmin). Le menu principal permet de naviguer entre plusieurs dizaines de sports. En tête de liste, on retrouve les disciplines incontournables comme la course à pied, la nage en eau libre ou en piscine, le vélo et la randonnée, mais on peut aussi aller chercher des sports comme la moto, l’aviron ou le paddle. Au cas où votre sport préféré manquerait, il est de toute façon possible de créer une activité spécifique en sélectionnant les indicateurs de performance de votre choix : distance, tour de circuit, allure, fréquence cardiaque, altitude, nombre de longueurs, etc.

Appli mobile et Garmin Connect

La précision est excellente, grâce à un module capable d’exploiter les trois principaux systèmes de géolocalisation déployés à l’échelle internationale: outre le GPS américain, on peut ainsi utiliser l’européen Galileo et le Glonass russe. On profite ainsi d’une précision au mètre près dans la plupart des environnements dégagés. La montre n’embarque pas de carte, mais il est possible de paramétrer une destination (via ses coordonnées GPS) pour obtenir la direction à suivre, ou demander à être guidé jusqu’au retour au point de départ d’une activité. Pratique pour les expéditions en pleine nature !

Via l’application mobile et le service Garmin Connect, il est possible de consulter le détail de chaque activité, avec possibilité de superposer les courbes dédiées à la vitesse, l’altitude, la fréquence cardiaque ou la foulée. Ces interfaces permettent également de spécifier des programmes d’entraînement que l’on envoie ensuite sur la montre. On peut ainsi programmer une séance de fractionné avec des intervalles de temps, un travail à l’allure seuil, des phases de récupération etc. Toutes ces fonctionnalités, habituellement destinées aux montres haut de gamme, font de l’Instinct un accessoire tout à fait adapté à la pratique sportive en club ou en compétition.

Une autonomie de chameau

L’autonomie se révèle également très satisfaisante : on tient environ dix jours en usage courant, et plus de douze heures en activité sportive avec GPS actif ce qui laisse largement de quoi envisager un triathlon, un marathon ou autre sortie longue. Pour les adeptes de l’ultra trail, un mode dédié permet de limiter la fréquence des appels GPS pour porter l’autonomie théorique jusqu’à près de 40 heures.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas grand-chose à reprocher à l’Instinct ! Bien sûr, il lui manque quelques petites fonctionnalités comme la cartographie embarquée, et certains capteurs optionnels (capteur de puissance par exemple) ne sont pas compatibles, mais hormis ces quelques détails qui ne se posent que dans des cas bien précis, la dernière montre GPS de Garmin livre une partition sans fausse note, très complète, révélant un excellent rapport qualité prix !

Damien

Damien Hernandez

Découverte de la programmation informatique à l'âge de 6 ans, assemblage de ses premiers ordinateurs à 13 ans, premier site internet en 1998. Le monde de l'informatique et le web ont toujours fait partie de Damien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *